FAQ sur le choix d’un avocat au Québec

Histoire vécue

Léa est accusée d'un crime. Influencée par sa famille, elle fait appel à son oncle Bernard, un avocat en droit familial. Toutes les raisons sont bonnes : « un avocat est un avocat! », « ça doit rester dans la famille! », « on va économiser de l'argent »… Mais toutes ces raisons n'ont aucune valeur, là où ça compte vraiment : à la cour. À cause de son manque de connaissances en droit criminel et pénal, Bernard perd rapidement l'intérêt du juge, puis la cause.

Soyons clairs! L'avocat criminaliste est un spécialiste au même titre que l'électricien, le chirurgien ou le dentiste. Dites-moi, demanderiez-vous à un électricien de vous opérer à cœur ouvert, alors que votre vie en dépend? Lorsque vous êtes accusé d'un acte criminel, c'est pourtant votre réputation et votre liberté qui sont en jeu. Exercer le droit criminel et pénal exige beaucoup de pratique, d'expérience et des connaissances précises de la jurisprudence. Des habiletés particulières en contre-interrogatoire et en plaidoirie sont aussi nécessaires. Engager un avocat du Québec qui défend à l'occasion des causes au criminel et au pénal est un pari risqué. Et le risque est élevé, car vous vous mesurez à un spécialiste en droit criminel et pénal : le procureur des poursuites criminelles et pénales. Votre réputation et votre liberté ne sont-elles pas trop précieuses pour être l'enjeu d'un tel pari?

La meilleure défense, c'est choisir un avocat à Québec spécialisé en droit criminel et pénal.